La traque du plastique

prezEW2

L’acteur et héro de la série « Alex Hugo » s’engage pour l’écologie. Présent le dimanche 6 décembre au Théâtre de Nice, c’est aux côtés du glaciologue Claude Lorius, qu’il expose les actions de son association contre un fléau mondial : le plastique.

« Au cours de mes voyages en Afrique et en Asie, j’ai vu des populations littéralement submergées par le plastique. Cette situation très problématique m’a donné envie d’imaginer quelque chose. Si ce produit avait de la valeur, on ne le rejetterait pas », confie Samuel Le Bihan, qui s’était déjà mobilisé pour des causes humanitaires. C’est ainsi qu’il crée l’association Earthwake qui vise à revaloriser les déchets plastiques. Nettoyer la planète devient un projet environnemental, mais aussi social.

plastique

En cherchant une idée pour combattre le fléau de ce déchet fossile, Samuel Le Bihan décide de mettre les technologies hi Tech utilisées en Europe au profit des besoins des populations les plus pauvres. L’idée est de retransformer ces déchets en carburant au profit des populations les plus vulnérables. Il s’agit donc de mettre au point des machines low Tech qui peuvent assurer le recyclage du plastique. Transformé et retraité, le plastique peut être revendu à des industries, et générer de l’emploi. Samuel Le Bihan est rapidement rejoint par François Danel, ancien Directeur général d’Action contre la Faim pour l’aider, en collaboration avec l’INSA et l’Institut français du Pétrole, à mener à bien ce projet.

« J’ai eu une overdose des déchets plastiques. Ils empoisonnement le bétail, favorisent le développement des épidémies, et polluent les océans. »

prezEW2

« Beaucoup de pays n’ont pas encore d’industrie de traitement des déchets. Il faut les aider à la mettre en place », affirme le président de l’association. Samuel Le Bihan évoque l’exemple inspirant de la coopérative Proplast, au Sénégal. Dirigée par des femmes, l’entreprise a résolu les problèmes d’insalubrité de la ville de Thiès, en collectant les déchets plastiques et en mettant en place leur recyclage.

Sur ce modèle, les premières actions de l’association Earthwake prennent corps en Afrique. « Les ONG ce sont un modèle d’urgence. Si on veut une action pérenne, je crois en l’entreprenariat social, une force qui permet de rebondir et trouver des solutions. On peut tous agir à sa façon. En attendant de sortir du plastique, il faut faire du nettoyage ! », conclut l’acteur, tout à sa cause.

prezEW2

www.helloasso.com/associations/earthwake

Images : © Earth Wake

Articles liés